vidange


vidange

vidange [ vidɑ̃ʒ ] n. f.
widange 1362; widenghe « conduit, égout » 1286; mot des Flandres et de l'Est; de vider
1Action de vider (en parlant d'opérations techniques, grossières ou sales). Procéder à la vidange d'un fossé, d'un ballast, d'un réservoir. Tuyau de vidange. écoulement. Vidange du réservoir d'huile d'une automobile. Absolt Vidange et graissage.
Méd. Vidange gastrique.
2Spécialt Opération par laquelle on vide une fosse d'aisances, on évacue les eaux usées. Système de vidange, par pompage, par déversement et collecte ( tout-à-l'égout) . Entrepreneur de vidange ( vidangeur) .
3(vuidange 1409) Ce qui est enlevé, vidé. Sylvic. Ensemble des opérations consistant à enlever la totalité des bois abattus dans une coupe. Spécialt Les matières vidées d'une fosse d'aisances; l'engrais animal. gadoue; eaux-vannes. « la vidange seule de Paris pourrait fertiliser trente mille hectares » (Zola). Traitements chimiques des vidanges.
4(1636; « égout » 1286) Ce qui sert à vider, à évacuer l'eau. nable. La vidange d'un lavabo (bonde à soupape).
5(Belgique) Verre consigné. Au plur. Bouteilles vides (consignées ou non).

vidange nom féminin (de vider) Action de vider pour nettoyer ou rendre de nouveau utilisable : La vidange d'un réservoir. Dispositif permettant de vider un lavabo, une baignoire, une citerne, etc. Remplacement de l'huile usée d'un moteur thermique par de l'huile neuve. En Belgique, verre consigné. Opération qui consiste à amener l'eau dans le sas au niveau du bief aval. Enlèvement de la totalité des bois abattus d'une coupe. ● vidange (expressions) nom féminin (de vider) Matières de vidange, matières extraites des fosses d'aisances.

vidange
n. f.
d1./d Action de vider; opération consistant à vider pour nettoyer, curer, rendre de nouveau utilisable. Vidange d'un puits. Vidange d'une automobile.
d2./d Dispositif, canalisation pour l'évacuation des eaux usées. Vidange d'un lavabo, d'une machine à laver.
d3./d (Plur.) Matières retirées d'une fosse d'aisances.
|| (Québec) Cour. Ordures ménagères. Sac de vidanges.
Mettre qqch aux vidanges, le jeter.
d4./d (Belgique; Luxembourg, au masc.) Récipient consigné, généralement en verre.
|| (Afr. subsah., Belgique) Bouteille vide (consignée ou non).

⇒VIDANGE, subst. fém.
A. — 1. Opération qui consiste à vider un récipient, un réservoir de son contenu pour le nettoyer, le rendre de nouveau utilisable. Vidange d'une citerne, d'une conduite d'eau, d'un filtre, d'un radiateur; vidange d'un étang, d'un fossé. La partie la plus basse est munie d'un orifice fermé par un écrou « arrêté » et servant à la vidange de l'huile (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 37).
Vidange (du moteur d'un véhicule). Opération qui consiste à évacuer l'huile usée du moteur et à la remplacer par de l'huile neuve. Bouchon, orifice, trou de vidange. Un moyen de ne pas oublier leur réglage [aux bougies d'allumage] est de les vérifier à chaque vidange du moteur (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 329).
[P. méton.], fam. Vidange d'un véhicule, d'une voiture. Elle s'occupait des vidanges de la 4 CV (CAMUS, Exil et Roy., 1957, p. 1630).
Absol. Vidange et graissage; vidange-graissage. Quant à la vérification du graissage, le compteur kilométrique, lui, sera le plus sûr garant de la qualité de l'huile, obtenue par une vidange faite périodiquement (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 165).
Vidange (d'une fosse d'aisances). Opération qui consiste à évacuer les matières fécales par pompage. Entreprise de vidange; système de vidange. La vidange des fosses, dont les Bretons installés à Paris ont la spécialité, se fait par des procédés rudimentaires (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 195).
P. métaph. Une paroisse, c'est sale, forcément. Une chrétienté, c'est encore plus sale. Attendez le grand jour du Jugement, vous verrez ce que les anges auront à retirer des plus saints monastères, par pelletéesquelle vidange! (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1038).
Loc. adv. En vidange. [En parlant d'un récipient ou de son contenu] Qui est en cours de vidage. Bouteille, tonneau en vidange; vin en vidange. [Dans une usine à plâtre] il y a toujours en temps normal un des silos qui est plein, un au remplissage et l'autre en vidange (J. CAHEN, BRUET, Carrières, 1926, p. 208).
TABAC. ,,Action de vider un équipement de stockage du tabac au cours du processus de fabrication`` (Tabac 1982). La vidange d'un box, d'un silo, d'une trémie d'alimentation (Tabac 1982).
2. Opération qui consiste à évacuer le contenu d'un récipient, d'un réservoir à l'aide de moyens techniques. Quand les turbines travaillent à la vidange et au remplissage du bassin, on a affaire à un cycle à double effet (ROMANOVSKY, Mer, source én., 1950, p. 87).
Spécialement
GÉNIE CHIM. ,,Évacuation du produit, du réactif, des boues restant dans un réservoir ou un appareil de traitement, après une opération de raffinage`` (GDEL).
NAV. INTÉRIEURE. ,,Opération qui consiste à amener l'eau dans le sas au niveau du bief aval`` (GDEL).
SYLVIC. Opération qui consiste à enlever le bois abattu dans une coupe. Vidange d'une coupe; chemin de vidange. Lorsque l'exploitation et la vidange sont terminées, on procède à un récolement pour s'assurer que seuls les arbres destinés à être abattus ont été exploités (COCHET, Bois, 1963, p. 132).
3. P. méton. Ce qui est enlevé, vidé.
a) Matières fécales retirées des fosses d'aisances. Évacuation et utilisation des vidanges; traitement chimique des vidanges. Il en était à utiliser précieusement la vidange des latrines (ZOLA, Terre, 1887, p. 405).
b) Spécialement
CARR. ,,Déchets d'une ardoisière`` (PEYROUX Techn. Métiers 1985).
TERRASS. ,,Transports de terres fouillées`` (PEYROUX Techn. Métiers 1985.
c) Au plur., PATHOL., vx. Écoulements de sang vaginal d'origine utérine, qui ont lieu chez la femme après l'accouchement. Synon. lochies. Si à la suite d'un accouchement laborieux les vidanges s'arrêtent par quelque imprudence, il survient une inflammation (GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 302).
B. — Dispositif permettant l'écoulement du contenu liquide d'un réservoir. Robinet de vidange d'une lessiveuse; bonde, tuyau de vidange d'un lavabo. Le snobisme du campement a abouti (...) à ce domicile en remorque qu'on appelle « caravane » (...), et même, le croirait-on? water-closet à chasse d'eau et vidange transportable (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 16).
Spécialement
AÉRON. Vidange rapide. ,,Dispositif particulier aux réservoirs de carburant à bord des avions, pour en expulser rapidement le combustible`` (GDEL).
TRAV. PUBL. Vidange de fond. ,,Conduite munie d'une vanne et située dans la partie inférieure d'un barrage, utilisée notamment pour vidanger complètement la retenue ou évacuer des dépôts solides`` (GDEL).
VOIRIE. ,,Petits fossés creusés en pente le long des routes, permettant d'évacuer les eaux de pluie`` (PEYROUX Techn. Métiers 1985).
C. — Région. (Belgique). ,,Bouteille vide consignée ou la somme versée pour une telle bouteille`` (MASSION Belgic. 1987). Vidange perdue (bouteille non consignée); rapporter les vidanges. Je l'ai vu porter dehors le contrôleur du timbre! Et le déposer sur le paillasson comme une simple vidange ! (Pourquoi-pas? 22 mai 1985, p. 105, ds MASSION Belgic. 1987).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1250 vuidenghe « vide, vacuité » (Chansons et dits artésiens, éd. R. Berger, XVI, 73, p. 193); 2. a) 1286 « passage, écoulement des eaux, égout » (doc. Tournai ds GDF.); b) 1872 « petit fossé creusé le long d'une route pour servir à l'écoulement des eaux » (LITTRÉ); 3. 1601 « dispositif servant à vidanger, permettant l'écoulement du contenu liquide d'un réservoir » (O. DE SERRES, Theatre d'agriculture, II, 5 ds HUG.); 4. a) 1680 « récipients ayant contenu le vin écoulé dans un débit de boissons pendant un mois » (RICH.); b) en Belgique 1961 [date de parution du fasc. du FEW] « bouteille vide » (FEW t. 14, p. 592b); 1971 « consigne » (BAET., p. 361). B. 1. a) 1312 « ensemble des matériaux enlevés » (Lett. du Cte de Dreux, Arch. Somme ds GDF.); b) 1539-49 « transport de matériaux de déblai » (Construct. du cloître des Célestins de Paris, Arch. de l'art franç., IX, 68, ibid.); c) 1803 « ensemble des déchets d'une exploitation ardoisière » (BOISTE); 2. 1340-41 « opération par laquelle, dans une forêt, on débarrasse une coupe des bois qui y ont été abattus » (doc. ds BEVANS, The Old French Vocabulary of Champagne, p. 77); 3. a) 1362 « action de vider (une fosse d'aisances) » (doc. Tournai ds GDF.); 1538 vidanges plur. « immondices, matières retirées des fosses d'aisances » (EST. ds FEW t. 14, p. 592a); b) 1538 « action de vider (un réservoir) » (ibid.); c) 1932 automob. (ROMAINS, Hommes bonne vol., p. 168); 4. a) ca 1393 en vidange « (récipient) en cours de vidage » (Ménagier de Paris, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, p. 265); b) 1798 en vidange « (contenu d'un récipient) en cours d'épuisement » (Ac.). Dér. de vider; suff. d'orig. germ. -ange. Fréq. abs. littér.:34.
DÉR. Vidangeur, subst. masc. Ouvrier chargé d'effectuer la vidange des fosses d'aisances. Il s'en venait avec ses intruments de vidangeur et ses sabots enduits de crasse, et se mettait à sa besogne en geignant sans cesse sur son métier (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Boitelle, 1889, p. 271). P. métaph. Je suis le vidangeur des consciences et j'enlève les fortes ordures, mais je me déclare inapte aux ouvrages d'embellissement [dit le vieux jésuite] (BLOY, Désesp., 1886, p. 200). []. Att. ds Ac. dep. 1762. 1re attest. 1676 (Arrêt du conseil, 11 sept. ds LITTRÉ); de vidange, suff. -eur2. — Fréq. abs. littér.: 37.

vidange [vidɑ̃ʒ] n. f.
ÉTYM. 1362, widange; widenghe « conduit, égout », 1286; mot du Nord (Flandres) et de l'Est; de vider.
A
1 (XVIe). Action de vider (en parlant d'opérations techniques, grossières ou sales). || La vidange d'un fossé, d'un ballast, d'un réservoir. Écoulement. || Vidange du réservoir d'huile d'une auto.Absolt. || Vidange et graissage; vidange-graissage. || Bouchon de vidange.
En vidange. || Voiture en vidange (aussi au sens B, 2).
2 (XIVe, en picard). Opération par laquelle on vide une fosse d'aisances; évacuation des eaux usées, des matières fécales, etc. || Système de vidange, par pompage, par déversement et collecte ( Tout-à-l'égout). || Entrepreneur de vidange ( Vidangeur). || Eaux de vidange. Égout (→ Submersion, cit.).
3 (1340). Eaux et forêts. Fait d'enlever le bois abattu dans une coupe; les terres fouillées. || Vidange d'une coupe. || Chemin de vidange.
B Par métonymie. → Vidage.
1 (Vuidange, 1409). Ce qui est enlevé, vidé; spécialt, les matières vidées d'une fosse d'aisances; l'engrais animal. Fécal (matières fécales), gadoue; eaux-vannes. || La vidange de Paris pourrait fertiliser (cit. 2) cent mille hectares. || Traitements chimiques des vidanges ( Dépotoir).
(1803). Techn. Déchets d'une carrière d'ardoises.
2 (1690). État d'un récipient qu'on est en train de vider; état du liquide dans un récipient à demi vide. || En vidange. || Bouteilles en vidange.
0 — Dans cette bouteille un reste qui s'éventerait. J'ai en horreur les bouteilles en vidange (…)
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 637.
3 (1636; « égout », 1286). Ce qui sert à vider, à évacuer l'eau. || La vidange d'un lavabo (bonde à soupape).
4 (Belgique). Verre consigné (emploi critiqué).Au plur. || Bouteilles vides (consignées ou non).
DÉR. Vidanger, vidangeur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vidange — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Une vidange désigne l’action de vider un réservoir, un carter et/ou un circuit de son contenu. Pour une automobile, une motocyclette, ..., on parle de sa… …   Wikipédia en Français

  • vidange — (vi dan j ) s. f. 1°   Action de vider. La vidange d une fosse.    Les immondices qu on retire d un lieu qu on vide ou nettoie. Les vidanges d une fosse. •   [Un vautour] se nourrissant plutôt de chair morte et de vidanges que de chair vivante,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VIDANGE — s. f. Action de vider. Ceux qui ont acheté une coupe de bois, n ont qu un certain temps pour la vidange. Faire marché pour la vidange d une fosse. La vidange des terres.   Il signifie aussi, L état d un vase qui n est pas plein. Un tonneau en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VIDANGE — n. f. Action de vider. La vidange d’un moteur, d’un réservoir d’essence. Il se dit spécialement de l’Opération par laquelle on vide une fosse d’aisances. Il se dit aussi de l’Opération qui consiste à enlever d’une forêt le bois que l’on a abattu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vidange — nf. vidanzhe (Albanais), vidinzhe (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Vidange d'une latrine — La vidange d une latrine désigne l opération consistant à vider la fosse d une latrine des matières qui y sont contenues, afin de pouvoir continuer à l utiliser quand elle est pleine. Sommaire 1 Problème 2 Absence de vidange 3 Vidange manuelle …   Wikipédia en Français

  • Vidange gastrique — ● Vidange gastrique évacuation du contenu de l estomac …   Encyclopédie Universelle

  • Vidange de latrine — La vidange d une latrine désigne l opération consistant à vider la fosse d une latrine des matières qui y sont contenues, afin de pouvoir continuer à l utiliser quand elle est pleine. Sommaire 1 Problème 2 Absence de vidange 3 Vidange manuelle …   Wikipédia en Français

  • Matières de vidange — ● Matières de vidange matières extraites des fosses d aisances …   Encyclopédie Universelle

  • Trou de vidange — ● Trou de vidange orifice fermé par un bouchon, ménagé à la partie inférieure d un carter en vue d évacuer l huile qu il contient …   Encyclopédie Universelle